Home A la une Le Bahreïn estime que ce qui est arrivé en Tunisie est une affaire de souveraineté et qu’aucune partie étrangère n’a le droit de s’y ingérer (vidéo)

Le Bahreïn estime que ce qui est arrivé en Tunisie est une affaire de souveraineté et qu’aucune partie étrangère n’a le droit de s’y ingérer (vidéo)

3 min read
0
0
17

Le président de la République Kais Saied s’est entretenu lundi, au palais de Carthage, avec le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn Abdullatif bin Rashid Al Zayani, qui était porteur d’un message oral du roi du Bahreïn Hamad ben Issa al Khalifa.

Cité dans un communiqué de la présidence de la République, Saied a exprimé ses vifs remerciements au royaume du Bahreïn et son peuple pour sa solidarité avec la Tunisie dans « ce moment historique qu’elle vit ».

Pour sa part, le chef de la diplomatie du Bahreïn a souligné que son pays, direction et peuple, se tient aux côtés de la Tunisie et soutiennent les mesures exceptionnelles annoncées le 25 juillet dernier par Kais Saied.

Il a, dans ce sens, fait part de la confiance de son pays en la capacité du président Saïed à prendre les bonnes décisions permettant de surmonter la période difficile que connaît la Tunisie.

« Le Bahreïn estime que ce qui est arrivé en Tunisie est une affaire de souveraineté et qu’aucune partie étrangère n’a le droit de s’y ingérer », a-t-il soutenu, appelant la communauté internationale à continuer à soutenir la Tunisie pour qu’elle puisse relever les défis politiques, économiques et sanitaires.

Le président de la République avait annoncé, le 25 juillet dernier, l’activation de l’article 80 de la Constitution. Il a décidé le gel, pendant 30 jours, de toutes les activités du parlement, la levée de l’immunité de tous les députés et le limogeage du chef du gouvernement, Hichem Mechichi.

Facebook Comments Box
Load More Related Articles
Load More In A la une

Check Also

Cérémonie d’ouverture  de la 23ème édition des JTC

Des animations musicales et des spectacles de rue ont illuminé, dés les premières heures d…