Home A la une Algérie-Tunisie : Signature d’une convention de partenariat entre deux organisations patronales

Algérie-Tunisie : Signature d’une convention de partenariat entre deux organisations patronales

6 min read
0
0
70
Algérie-Tunisie

La Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA) et l’Organisation professionnelle des entrepreneurs tunisiens (Open Tunisia) ont paraphé, ce lundi à Alger, une convention de partenariat. Signé par Saïda Neghza, présidente de la CGEA et Chaara Redha, président d’Open Tunisia, cet accord vise à renforcer l’investissement entre les deux pays.

Selon les responsables des deux organisations patronales, cette convention a pour but, en premier lieu, de consolider « les liens de partenariat dans différents domaines d’activités entre les opérateurs algériens et tunisiens ». Elle sert également, selon les mêmes responsables, « à accompagner les projets élaborés en vue de promouvoir les échanges commerciaux entre l’Algérie et la Tunisie ».

La signature de cette convention est intervenue en marge d’une rencontre d’affaires regroupant des opérateurs algériens et tunisiens et des représentants de différents secteurs. « Cette convention concerne tous les secteurs d’activités notamment l’industrie manufacturière et l’agriculture, qui sont des domaines à fort potentiel », a précisé Saïda Neghza.

Pour sa part, Chaara Redha a réitéré « la volonté de son pays de renforcer les échanges commerciaux avec l’Algérie et de nouer des liens de partenariat pour un investissement bénéfique dans différents secteurs ».

Le président d’Open Tunisia a appelé, dans ce sens, les opérateurs tunisiens et algériens à promouvoir le partenariat en travaillant ensemble dans différents domaines notamment celui des Technologie de l’information et de la communication (TIC) et les énergies renouvelables afin de hisser le volume des échanges commerciaux entre les deux pays.

A l’occasion de cette rencontre des hommes d’affaires des deux pays, des communications relatives au cadre législatif et aux procédures douanières facilitant l’investissement étranger en Algérie ont été présentées par des représentants des Douanes et du Conseil national économique social et environnemental (CNESE).

La représentante du CNESE, Haddad Sonia, a souligné que « le développement du partenariat public-privé et le nouveau cadre législatif et réglementaire relatif à l’investissement en Algérie ont contribué à instaurer un climat d’investissement stable ». Des rencontres B to B ont également eu lieu entre des opérateurs algériens et tunisiens pour nouer des contacts permanents et étudier les possibilités de coopérer dans divers secteurs d’activités.

Les relations commerciales bilatérales algéro-tunisiennes, rappelons-le, sont encadrées par l’accord de commerce signé en 1981 et par le mémorandum d’entente relatif à l’accord de commerce signé en 1991, outre le régime d’exonération des taxes douanières et des impôts sur les produits.

La Tunisie est l’un des principaux partenaires économiques de l’Algérie, notamment dans les secteurs de l’énergie, des travaux publics, des ressources en eau, ainsi que dans le domaine de l’investissement et du développement des régions frontalières. Le volume des échanges commerciaux entre les deux pays reste cependant faible, avec 1 259 millions de dollars en 2020. Les importations algériennes de Tunisie dans le cadre de l’accord commercial préférentiel ont atteint 15,66 millions de dollars en 2020 contre 24,98 millions de dollars en 2019, selon les chiffres des services des Douanes.

—————–

avec aa

 

 

Facebook Comments Box
Load More Related Articles
Load More In A la une

Check Also

Séisme en Turquie et en Syrie : plus de 12 000 morts selon un nouveau bilan provisoire

Le bilan du séisme qui a frappé la Turquie et la Syrie ne cesse de s’alourdir et dép…