Home A la une Fumio Kishida : « Mobilisation d’un financement de 30 milliards de dollars pour l’Afrique sur les trois prochaines années »

Fumio Kishida : « Mobilisation d’un financement de 30 milliards de dollars pour l’Afrique sur les trois prochaines années »

5 min read
0
0
18
Fumio Kishida

Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a annoncé que les secteurs public et privé au Japon s’emploieront à mobiliser un financement d’environ 30 milliards de dollars au profit du continent africain, durant les trois prochaines années, à travers notamment l’incitation à la croissance verte.

Intervenant à distance, samedi, à l’ouverture des travaux de la TICAD 8, qui se tient les 27 et 28 août à Tunis, le haut responsable a rappelé que la promesse du financement du secteur privé en Afrique, estimait à 20 milliards de yens, et dont l’annonce a été faite lors de la TICAD 7, a été presque honorée, au cours des trois dernières années.

« Une enveloppe de l’ordre de 4 milliards de dollars sera mobilisée pour appuyer l’investissement dans les secteurs public et privé, dans le cadre de l’Initiative de la Croissance verte en Afrique », a-t-il noté, ajoutant que le Japon et la Banque Africaine de Développement (BAD) mettront à la disposition des start-ups africaines et japonaises une ligne de crédit d’une valeur de 5 milliards de dollars, afin de booster l’investissement et l’initiative privée.

D’après lui, cette enveloppe comportera le quota exceptionnel de 1 milliard de dollars que le Japon allouera pour soutenir les pays engageant des programmes de réformes destinés à assurer la bonne gestion des prêts.

Le premier ministre a annoncé, également, que « Le Japon, convaincu de l’impératif de contribuer à soutenir les programmes de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et de renforcer les systèmes de santé notamment en Afrique, offrira 1,8 milliard de dollars durant les trois prochaines années ».

Il a fait part, en outre, de la disposition de son pays de présenter des cycles de formation au profit de 300 000 personnes, d’ici l’année 2025, dans le cadre de la contribution au développement des ressources humaines en Afrique, notant que le Japon a formé, jusque-là, environ quatre mille jeunes africains.

Il a fait état, aussi, de la baisse du niveau d’avertissement pour les citoyens japonais désirant voyager à l’étranger, y compris vers un nombre de pays africains, où la situation épidémiologique s’est stabilisée.

Sur un autre registre, le premier ministre a affirmé que le Japon s’emploiera à développer la région des océans Indien et Pacifique, et la coopération avec l’Afrique, ainsi que le renforcement des missions des Nations Unies pour un monde sans armes nucléaires.

Mettant l’accent sur le conflit Russo-Ukranien, Fumio Kishida a noté que cette guerre a entravé l’exportation de céréales de l’Ukraine vers l’Afrique, soulignant que le Japon fera tout son possible pour régler cette problématique, en tant que pays partenaire de l’Afrique.

Il a annoncé, ainsi, que le Japon a décidé d’accorder des aides alimentaires aux pays africains d’une valeur d’environ 130 millions de dollars, outre l’octroi de 300 millions de dollars pour renforcer le soutien à la production alimentaire et former 200 000 personnes exerçant dans le secteur agricole, et ce, dans le cadre de programmes conjoints avec la BAD.

——————-

avec Tap

Facebook Comments Box
Load More Related Articles
Load More In A la une

Check Also

Focus Espagne au JCC: Salut toi, la liberté

La 33ème édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) met à l’honneur le ciné…