Home A la une BTK Bank dégage un résultat bénéficiaire pour la première fois depuis 2015 (Communiqué)

BTK Bank dégage un résultat bénéficiaire pour la première fois depuis 2015 (Communiqué)

9 min read
0
0
7
BTK

La BTK Bank a affiché un exercice 2022 dans le vert, avec notamment plus de 7 millions de dinars de bénéfice net et ce, après six années de pertes consécutives.

Cette performance s’explique par une amélioration de l’activité commerciale de la banque, de la couverture des risques et l’entame de la mise en œuvre de nouveaux projets.

C’est un soulagement pour les clients de la banque. La BTK Bank est revenue dans le vert en 2022 avec un bénéfice net de 7,6 millions de dinars, selon les états financiers audités et approuvés par le Conseil d’administration tenu le 14 septembre.
Le groupe bancaire, racheté à la fin de 2021 par Groupe ELLOUMI (60%), revient cependant de loin puisqu’il n’avait plus affiché des bénéfices depuis l’année 2015 au terme de laquelle la BTK avait réalisé un gain de 8,3 millions de dinars.
Après cet épisode marquant, la banque avait retrouvé des couleurs. Pour rappel, le résultat de la banque avait basculé dans le rouge à partir de 2016, à cause de la détérioration de l’activité de la banque suite à la décision prise par le groupe bancaire français BPCE de céder sa participation dans le capital de la banque. La BTK avait été, par la suite, fortement impactée par un cruel manque de financement qui a sérieusement menacé la pérennité de la banque.

Un Produit Net Bancaire historique en 2022
L’exercice 2022 a été marqué par la réalisation d’un Produit Net Bancaire (PNB) record pour la banque pour s’élever à 82,7 millions de dinars, contre 60,1 millions de dinars en 2021.

Cette hausse de 38% du PNB résulte essentiellement de l’augmentation des produits d’exploitation de la banque qui sont passés de 132,7 millions de dinars à 151,1 millions de dinars, entre décembre 2021 et décembre 2022, soit une croissance de 14%.
Du côté des charges d’exploitation, elles ont été parfaitement maîtrisées l’année dernière. Elles affichent, même, un repli de 6% par rapport à 2021 pour s’établir à 68,3 millions de dinars.

Un résultat d’exploitation excédentaire
La banque a visiblement travaillé à améliorer la qualité de son portefeuille ce qui lui a permis de baisser sensiblement le coût du risque avec des dotations nettes en chute de 70% pour se situer à 9 millions de dinars, contre 29,4 millions en 2021.
Il est à préciser que les composantes qui pèsent sur le coût du risque de la banque depuis les derniers exercices sont relatives à l’impact du provisionnement additionnel expliqué par le poids historique des créances douteuses en classe 4 ainsi que la dotation sur le provisionnement collectif suite au durcissement des critères de calcul édictées par la BCT et ce, malgré l’amélioration du taux de migration enregistré par la BTK sur l’horizon de 5 ans.
En tenant compte des frais de personnel de 44,6 millions de dinars (+9%) et des charges générales d’exploitation de 15,5 millions de dinars (-7%), le résultat d’exploitation ressort excédentaire de 8 millions de dinars, contre un résultat négatif de 12 millions de dinars en 2021.

Evolution de l’encours de crédits
L’encours des crédits aux particuliers a atteint 600,5 millions de dinars au terme de l’exercice 2022, contre 598,6 millions de dinars une année auparavant, et ce, malgré un contexte difficile par lequel passe la banque en termes de ressources de financement.
Cet encours a poursuivi son accroissement au terme des huit premiers mois de l’année en cours pour atteindre 603,4 millions de dinars.
Du côté des entreprises, l’encours des crédits (de gestion d’investissement et par signature) accordés aux sociétés, au titre de l’exercice 2022, s’établit à 550 millions de dinars, contre 411,7 millions de dinars à fin décembre 2021, soit une envolée de 34%.
Ratios réglementaires

Au terme de l’exercice clos le 31 décembre 2022, la BTK Bank affiche un coefficient d’exploitation de 84% contre 102% en 2021 et 117% en 2020. La baisse continue de ce ratio confirme l’amélioration de la rentabilité de la banque suite à la réduction de ses charges.
Quant au ratio prudentiel de liquidité à court terme (LCR), il est passé de 171,4% en 2020 et 120,3% en 2021 à 125,6% en 2022. Tandis que le ratio prudentiel crédits/dépôts (LTD) s’établit à 112,75% à fin 2022, contre 121,6% en 2021 et 122% en 2020.
En outre, une baisse du niveau des créances douteuses a été observée en passant de 534,6 millions de dinars en 2020 à 385 millions de dinars à fin août 2023. Cette baisse a engendré une amélioration notable du taux CDL qui passe de 34% à fin décembre 2020 à 21,68% à fin juin dernier.
Il va sans dire que le dispositif de surveillance des dossiers en anomalie mis en place par la BTK à travers les différents comités ont permis d’améliorer le taux de migration annuel des nouveaux douteux qui passent de 6,93% en 2018 à 3,3% en 2022 et 2,10% à fin juin 2023.

 

—————

Communiqués de presse

Facebook Comments Box
Load More Related Articles
Load More In A la une

Check Also

COP28 : La Tunisie s’engage à accroître ses sources d’énergies renouvelables dans le monde d’ici 2030

En marge de la Conférence COP28 qui s’est tenue à Dubaï, la Tunisie ainsi que sept autres …